Consommation: Les milléniaux plus attachés au rapport qualité/prix qu’à une marque

Les femmes, les baby-boomers et les diplômés universitaires sont les plus fidèles envers les marques

Près d’un Québécois sur deux (48%) est un consommateur fidèle, c’est-à-dire qu’il achète presque toujours des produits d’une même marque, qui est abonné au même service ou qui fréquente le même point de vente avec assiduité. C’est tendance est en baisse par rapport aux années précédentes (52% en 2016 et 51% en 2017). C’est ce que révèle le troisième Observatoire annuel d’Eodom. Ce sondage, réalisé en partenariat avec Léger, se penche sur les habitudes, préférences et comportements des Québécois à l’égard des services à la clientèle avec lesquels ils interagissent.

Comme pour les années précédentes, le tiers des Québécois se considèrent comme des zappeurs. Ce sont ces consommateurs qui préfèrent comparer les offres avant de se décider. Dans une moindre proportion, 9% des Québécois se considèrent indécis, 6% impulsifs ou addicts et 2% pionniers ou précurseurs.

Offre compétitive et expérience client collaborative sont au cœur des décisions d’achat des milléniaux

On remarque que les milléniaux se considèrent davantage comme des consommateurs zappeurs. En effet, les milléniaux sont moins fidèles à une seule marque et recherchent avant tout des produits et services qui sont avantageux. D’ailleurs, 67% considèrent qu’une mauvais rapport qualité/prix est la principale raison qui les incite à changer de commerce. Alors que c’est le cas pour 59% des Québécois. Toutefois, bien qu’ils soient plus difficiles à fidéliser, les milléniaux apprécient l’expérience client collaborative. Ils seront ainsi plus loyaux envers un commerce s’ils peuvent donner leur avis sur un service et bénéficier de l’expérience d’autres consommateurs.

Le service à la clientèle joue sur la décision d’achat

La quasi-totalité des répondants (96%) considère que la qualité de la relation avec le service à la clientèle joue sur leur décision d’achat. Ils estiment également que le service à la clientèle d’une entreprise influence l’image globale de celle-ci. En cas de mauvaise expérience avec le service à la clientèle, ils peuvent ne pas acheter ou interrompre un abonnement.

Info: https://www.actusmedias.com/consommation-milleniaux-quebec-2018/

Share Opticvideo!

Comments are closed.
X